This site will look much better in a browser that supports web standards, but it is accessible to any browser or Internet device.


ALAD - Agence Luxembourgeoise Anti Dopage





 Bilan des contrôles 2013

L’Agence luxembourgeoise antidopage (ALAD) a établi le bilan des contrôles effectués au cours de l’année 2013.

En tout, 268 contrôles ont été initiés par l’ALAD, dont 99 pendant les Jeux des Petits Pays d’Europe (JPPE). 106 contrôles réalisés en 2013 ont porté sur des athlètes licenciés au Luxembourg.

6 contrôles ont été assurés par des organisations antidopage étrangères, à la demande de l'ALAD, sur des sportifs luxembourgeois lors de séjours à l'étranger. De son côté, l'ALAD a donné à 4 reprises suite à des sollicitations d'agences étrangères pour qu'elle contrôle leurs sportifs alors qu'ils se trouvaient au Luxembourg.

En 2013, 2 contrôles d’athlètes étrangers ont donné lieu à un résultat positif. Le contrôle de l’athlète chypriote Christos Chatziangelidis, vainqueur du 100m lors des JPPE, s’est avéré anormal du fait de la présence d’oxilofrine, inscrite comme substance spécifiée à la section S.6 - Stimulants - sur la liste de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) des substances et méthodes interdites en compétition. L’agence antidopage chypriote a, sur demande de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), instruit le cas. Les procédures disciplinaires sont toujours en cours à l’heure actuelle.

A l’occasion des Championnats d’Europe de Powerlifting catégorie Masters en juillet 2013 à Luxembourg, l’analyse de l’athlète tchèque Richard Kobr (classé 7e de la catégorie des – de 105 kg), a donné lieu à un résultat anormal du fait de la présence dans l’échantillon d’urine de stanozolol et de méthandienone, stéroïdes anabolisants, figurant sur la liste des substances et méthodes interdites de l’Agence mondiale antidopage (AMA).

L’instance juridique compétente de la fédération internationale a infligé à l’athlète Kobr comme sanction une période de suspension de deux ans ainsi que l’annulation de tous ses résultats obtenus depuis le 12 juillet 2013. Les détails du bilan ainsi que la nouvelle liste 2014 qui identifie les substances et méthodes interdites peuvent être consultés sur le site www.alad.lu.

Une liste d’exemples, évidemment non exhaustive, de médicaments autorisés et ne contenant pas de substance visée par la Liste des Interdictions est publiée sur ce même site.

Après plus de deux décennies passées au service de la lutte antidopage dont les 5 dernières années comme président de l’ALAD, Robert SCHULER passe la présidence à Guy COLAS qui est lui-même membre de l’ALAD depuis 2004. Guy COLAS, diplômé en droit, est également membre de la Commission luxembourgeoise d’arbitrage pour le sport depuis sa création en 1994

  • Print Page